16/09/2018

Les médias font la loi (même lors de la sortie annuelle du Grand-Conseil)

J'ai eu une fois encore  la chance de pouvoir participer à la sortie du Grand-Conseil genevois. L'excurtion organisée par notre Président Jean Romain m'a enthousiasmé et je profite de le remercier une fois de plus pour cette sortie conviviale. Par contre je me demande pourquoi le Grand blond journaliste de son état à Léman bleu faisait partie du voyage. Quelques sentiments narcissiques ne seraient-ils pas à l'origine de cette décision ? J'aurais peu m'en accommoder sans grande difficulté n'étant pourtant pas moi-même régulièrement invité par la chaîne mais ça m'a dérangé lorsque lors du repas officiel auquel les autorités valaisannes nous avaient invite, au moment de m’asseoir à une des tables rondes le journaliste en question me pria d'aller m'installer à une autre table comme si c'était à lui de décider de quels convives il devait s'entourer, surtout que le but de ce repas était de faire se rencontrer les élus et non pas d’alimenter le traitement journalistique du médias... La chaîne de télé sûre de l'importance que les élus lui accordent, tant leur besoin 'd'être médiatisés est grand, serait elle devenue le chef d'orchestre de notre parlement? J 'ai peu également constater de la part féminine du personnel du Grand conseil, à part une exception, une difficulté insurmontable à me saluer. Deux jours n'ont pas suffit à la quasi totalité de ces dames pour qu'elle me disent un petit bonjour. Il semblerait que certaines fonctionnaires  ne prennent même plus la peine d'être un minimum polies avec les membres du législatif qu'elles doivent pourtant servir et qui est à l'origine de leur emploi.

A part ça cette sortie fût comme je l'ai écrit plus haut un succès et je tiens à remercier, en particulier, Monsieur le sautier Koelliker qui a eu le souci de gouverner tout ce petit monde..

 

18:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/09/2018

Météo bobo

Quand les météorologues de nos médias télévisuels intégreront ils le fait que le beau temps n'est pas forcément bon pour tout le monde ?

A les entendre se réjouir d'une journée ensoleillée avec des températures frisants les 30 degrés on se demande s'ils ont pris conscience que la nature souffre, que les éleveurs n'ont plus d'herbe à donner à leur bétail que les cultivateurs doivent arroser leurs terres pour en tirer quelque chose, que ce n'est tout simplement pas normal et qu'il n'y a pas de raison de se réjouir d'un beau temps sans pluies.

On souhaiterais de la part de ces professionnels du temps un peu plus de circonspection et un peu moins enthousiasme dont l'origine tient au fait que les téléspectateurs bobos ne pensent qu'à se  dorer la pilule au soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:14 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

03/08/2018

La nouvelle culture française...

La nouvelle culture française s'exprime à Orly. Pour les suporters de ces nouveau représentants de ce que la France est actuellement capable de produire en matière de culture, il ne s'agit que d'une bagarre style bagarre de collégiens,(  je vous laisse apprécier).

En fait ces gens sont les nouveaux héros d'une Jeunesse française à la dérive. Le lieux emblématique où se déroule l’événement questionne sur la capacité des autorités à assurer sa sécurité.

S 'il fallait un exemple de plus de ce qu'une immigration  aux mœurs particulières comme danger, le voilà.

10:30 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | |