allondon

02/03/2017

L'Hypocrisie au pouvoir en Europe.

Le parlement européen lève l'immunité diplomatique de Marine Le Pen. Quest ce qui a bien pu provoquer cette décision trois ans après les faits reprochés à La Présidente du FN qui comme par hasard est en campagne présidentielle ?

On lui reproche d'avoir utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer l'ignominie d'une décapitation par DAESCH.  A cause de cela elle risque jusqu'à trois ans de prison et 75000 euros d’amande. L'auteur du crime odieux  risque lui de devoir suivre une thérapie qui lui permettrait d'être réinséré à la société britannique, tout ceci payé par les contribuables. 

Montrer la réalité des horreurs commises coûte plus cher que de les commettre. Voilà ce qu'est devenu notre société dite évoluée.

Si l'Europe fait payer une amende à tous ceux qui diffusent des horreurs sur le net elle va sans doute pouvoir redresser les finances de la Grèce et Cie. La liberté aura enfin un prix sonnant et trébuchant grâce à la dictature bruxelloise. 

 

Commentaires

Excellent article montrant bien comme il est facile de duper les citoyens
Pour cela il suffit de savoir les ONG membres de l'UE qui pour alimenter leur fond de commerce n'hésitent pas à créer des orphelinats avec de faux orphelins pour mieux attirer la manne financière d'Européens désireux de porter leur aide aux enfants qui parqués comme des animaux n'ont qu'un souhait rentrer chez eux
On croyait l'ancien Pro Juventute de 1923 mort .il n'en est rien .Certains sont restés fidèles à ce modèle de ce qu'il faut bien nommer ,torture mentale accentuée par des photos de gosses qui doivent jouer aux modèles pour des touristes aidants mais qui tous se font leurrer
Allez savoir ce qui se cache vraiment derrière les migrants!
Aider c'est une chose mais rien n'empéche de réfléchir auparavant
On baigne vraiment dans un monde de filous qui utilisant la pauvreté pour attirer les naifs
C'est l'hypocrisie en tous sens et genres !

Écrit par : lovejoie | 03/03/2017

Ou comment la sociale démocratie depuis une bonne trentaine d'année à tout mis sens dessus dessous!
Maintenant cela va tanguer pour remettre tout cela sur les bons rails. La bête immonde ne veut pas mourir et elle va créer des dégâts avant son dernier souffle.
Mais qu'elle meurt, qu'elle meurt!

Que nous puissions remettre le bon sens aux commandes.

(voyez juste ce matin la magouillerie du maire de Bern qui a mobilisé la parole afin d'empêcher aux autres et notamment celui en charge de la sécurité de s'exprimer).

C'est exactement ce qui se fait partout. On bourre le crâne d'infos inutiles et répétées en boucle et après cela ils n'ont plus le temps de donner les informations objectives et informatives.
En Valais c'est exactement ce qui se passe aussi. Nous sommes donc tous intoxiqués par ces manipulations infectieuses et il faudra réagir avant qu'il ne soit trop tard!

Écrit par : Corélande | 03/03/2017

Euh, Corélande, je m'en voudrais de troubler votre véhémence, mais quand on parle de la bête immonde, normalement, ça sert à désigner votre camp. Juste pour qu'on soit sûrs de parler de la même chose...

Écrit par : Le ventre est encore fécond, poil au..., poil au je-sais-pas-quoi ! | 03/03/2017

Faut être riche pour acheter low cost

Or, on achète tout (nos droits comme nos conditions de vie), bien trop bon marché: Sommes-nous si riches?

- Ceta pré-cuit par Brusselles, entrée des loups par porte dérobée: la Suisse ne fait rien, va devoir s'y soumettre

- la libre-circulation UE avale les suisses, Berne n'applique pas les contre-mesures, nie les votations ultérieures, mais va au-devant des désirs européens en quête de finances

- la France endettée à donf est au bord du gouffre: le suisse va devoir encore payer pour ce voisin, lui donner emplois & logements ou s'expatrier s'il le peut

Écrit par : divergente | 03/03/2017

Les Américains considérant Daesh comme une création utile à leurs intérêts géostratégiques et l'UE étant une émanation destinée à assurer la domination américaine sur l'ensemble du continent européen jusqu'aux frontières avec la Russie, il est normal que la dénonciation des crimes de Daesh soit considérée comme un crime. Par contre, la réinsertion des djihadistes, c'est une bonne chose puisque ça permet d'offrir une bonne retraite au sein de l'empire aux anciens combattants.

D'ailleurs on nous parle sans arrêt des sites djihadistes qui recrutent des jeunes ou d'autres qui revendiquent les attentats, mais bizarrement, personne ne songe à fermer tous ces sites ou à démanteler les réseaux. Ca doit être parce qu'ils sont considérés comme des médias à part entière, permettant de recruter les futurs combattants de l'empire américain et à en informer les autres citoyens.

Écrit par : Kad | 03/03/2017

La bête immonde? N'etait-ce pas ce parti appelé socialisme national qui le representait?
Lire à ce sujet, "Le socialisme en chemise brune" de Benoît Malbranque. Vous verrez le socialisme d'un autre oeil.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 03/03/2017

"N'etait-ce pas ce parti appelé socialisme national qui le representait? "

Entre autre, c'est ça. Justement, c'est ce que je disais.

"Lire à ce sujet [...] Benoît Malbranque."

Il vaut toujours mieux lire des historiens sérieux... Mais, dans un sens, il est vrai que le bouquin de Malbranque est peut-être un document utile pour qui s'intéresse au présent.

Écrit par : Poil à tout | 03/03/2017

@G. Vuilliomenet
Faut arrêter avec cette stupidité. Le fait que c'était appelé national socialisme ne signifie pas socialisme.
L'ennemi des communistes en Allemagne à la fin de la première guerre mondiale, était justement ce mouvement nazi avec d'autres partis fascistes. Il y a eu de très graves incidents.

Et une fois au pouvoir, les communistes ont été déportés.

Leur bible était le nationalisme et la race, non pas Marx. Un peu la même bible que le FN et l'UDC. Mais le juif a été remplacé par les musulmans.

Écrit par : motus | 03/03/2017

Si Marine Le Pen se retrouve en prison avec l'amende qui est indiquées... à sa fin de détention n'en sortira-t-elle-t-elle pas encore plus grandie désormais héroïne pour avoir dénoncé la barbarie de Daesch?

En son livre Résolution française M. Bayrou dénonçait également cette domination PS et LR qui évacue pratiquement les autres partis de la Représentation nationale.

Lire ce bouquin en vaut la peine.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/03/2017

Soutiens de Fillon financés par le Qatar - quid des ingérences du Qatar dans le Parlement français!?

Ces députés du groupe "France-Qatar amitié" entièrement financé (hors contrôles externes) par le Qatar, font partie des principaux soutiens (et ex) de Fillon:

- Georges Fenech, Dominique Bussereau, Yves Jego, Pierre Lellouche, Claude Greff, Thiery Mariani, Patrick Ollier etc

- à noter qu'idem, la député du 74, Virginie Duby-Muller se fait payer par le Qatar
http://www2.assemblee-nationale.fr/instances/fiche/OMC_PO675836

Quand les politiques-fonctionnaires de carrière comme Fillon n'ont jamais été citoyen salarié,
les collusions d'intérêts du député Fillon candidat-président au programme de réductions de dépenses sociales, et du Fillon dirigeant d'une boîte de consultant dont l'un des clients est Axa (autres gros vilains intérêts bien pourris bien enrichissants, à vérifier, du côté distributeurs Gasprom nord Eu)

se fondent dans les intérêts de l'Etat, de sa politique et de son programme,
sans que ni lui ni son entourage politique ne s'en émeuvent
pas pour rien que des simples d'esprit type Barroso se recyclent chez Goldman Sachs

Écrit par : divergente | 03/03/2017

L'hypocrisie des dominants, la manipulation des électeurs sont manifestes également lorsque l'on nous fait savoir qu'au premier tour M. Juppé l'emporterait sur Marine Le Pen l'opinion penchant dès lors immédiatement côté M. Juppé.

Une autre observation: ce qui fait sourire les gens fortunés comme, évoquant M. Fillon: "Touche pas é ma Sécu!" blesse et crispe ceux qui précisément n'"ont pas les moyens"...!

Quel "corps social", quelle unité sans solidarité?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/03/2017

Fonds Qatari et saoudiens en France

"voyage en République Française du Qatar", rapport de Bérengère Bonte
https://www.youtube.com/watch?v=s0QLKaVn740

Emprises sur le gouvernement français, des fonds souverains du Qatar (QIA) & de son émir, par dizaines de milliards
Idem du côté des Emirats Arabes Unis: fonds souverains de 2'000 milliards en global, le plus important au monde semble-t-il.

En France, &/ou en Europe, dont d'énormes fonds saoudiens à destinations d'imams écoles coraniques & mosquées en Europe, en Suisse etc, transitant "opaques" via la Turquie.

Écrit par : divergente | 03/03/2017

Voici le livre que j'ai cité.

http://ben.lp.free.fr/lesocialismeenchemisebrune/Benoit%20Malbranque%20-%20Le%20Socialisme%20en%20Chemise%20Brune.pdf

Il vaut vraiment la peine d'être lu. L'auteur explique pourquoi il a voulu faire cette recherche. Il démontre pourquoi le nazisme était bel et bien un socialisme, n'en déplaise à certains ici.

"Ce livre était né d’une déception. Lorsque l’Allemagne Nazie
arriva enfin au programme de mes cours d’Histoire, je n’étais pas
impatient de comprendre comment cette idéologie s’était diffusée :
j’étais d’abord impatient de découvrir cette idéologie elle-même.
Pourquoi elle avait séduit le peuple allemand, pourquoi elle avait
entraîné la guerre, pourquoi elle signifiait la perte des libertés
fondamentales — la compréhension du national-socialisme hitlérien
suffirait, me disais-je, pour répondre à ces questions. Quelques
semaines de cours suffirent pour me faire perdre mes illusions. Il me
fallait apprendre, en somme, que le nazisme avait été totalitaire par
hasard, antilibéral par hasard, anticapitaliste par hasard, et
socialiste par hasard. Une déception du même ordre intervint avec
l’étude du communisme soviétique.

Dès le début, je refusais d’accepter que l’Histoire puisse se
dérouler par hasard. Bien que je la savais insensible aux grandes
règles et aux lois supposément « intangibles », j’étais conscient du
fait que l’intelligence humaine finirait par se détruire par la
recherche des effets sans cause. Au fil de mes lectures, je voyais la
grande image se dessiner devant moi. De l’Allemagne Nazie et de
son histoire je connaissais déjà les faits et leur enchaînement
logique. Je venais d’en découvrir les fondements idéologiques, et
leur enchaînement logique.

La conséquence que je tirais de mon analyse était trop
importante pour que je la laisse mourir dans des notes éparses ou
des réflexions personnelles. Ainsi me vint l’idée de ce livre. Dans La
Route de La Servitude de Friedrich Hayek, je reconnaissais le
modèle général et étendu de l’étude particulière et spécifique que je
souhaitais réaliser sur le national-socialisme. Bien que mes
conclusions soient les mêmes, mon point de vue diffère. Qu’on ne se
méprenne pas néanmoins : cet ouvrage est bien plus qu’un traité sur
le nazisme. Les principes généraux sont illustrés par l’exemple du
national-socialisme hitlérien, mais ils restent valides pour toutes les
époques. La nôtre comprise.

Il serait imprudent de supposer que le livre que je présente ici au
lecteur puisse faire naître un consensus autour des thèses qu’il
développe. Parce qu’il s’oppose frontalement et volontairement à la
manière qu’ont eue la majorité des historiens traditionnels de
considérer l’idéologie hitlérienne — sans parler de ceux qui nièrent
jusqu’à son existence — il a la double tâche de bâtir et de
déconstruire : d’abord, de fournir une interprétation cohérente et
intellectuellement satisfaisante des douze années du régime
national-socialiste ; ensuite, d’exposer les interprétations erronées et
les biais idéologiques qui les ont causées.

[...]"

Écrit par : G. Vuilliomenet | 03/03/2017

Les commentaires sont fermés.