03/03/2017

Merkel: Fin de la lune de miel !

La chancelière me fait penser à ses allemandes sur l'âge qui vont chercher leur bonheur en des lieux ou les rêves deviennent réalité moyennant quelque concessions.

L'économie allemande pour assouvir ses besoins en main d'oeuvre s'est rendue dépendante d'une migration qui ne se contente plus de remplir les services qu'on attendait d'elle mais qui veut fixer les conditions de l'union matrimoniale.

Le réveil est amer pour la Dame au grand cœur qui croyait pouvoir garder le contrôle. Dans sa propre maison on vient lui dire ce qu'elle doit faire. La patronne fait semblant de ne pas comprendre ce que lui demande le Caïd de plus en plus exigeant, prétextant que ce n'est pas elle qui ne veut plus elle cherche des excuses mais personne n'est dupe.

Voilà ce que c'est que de perdre la tête. La raison devrait toujours présider aux décisions des chefs d'Etats, le cœur étant réservé aux amants en l’occurrence éconduits.

Le meilleur des amants sera toujours plus attaché à sa mère qu'a sa conquête, surtout si elle ont le même âge.

Commentaires

Là elle est entrain de préparer un soulèvement massif des turcs.....mais en Allemagne! A force d'en faire qu'à sa tête, comme hollande, elle va donc récupérer la monnaie de sa pièce! il y a près de 2 millions de turcs en Allemagne, qui en plus demandent l'abrogation d'une loi qui "oblige" les enfants qui fréquentent l'école primaire allemande, à apprendre la langue allemande! Être obligé d'apprendre l'allemand ...en Allemagne, c'est pas un truc complètement baroque ça, pour tous nos sociologues qui depuis 35 ans vont dans le sens du vent, alors qu'on leur demande de faire exactement le contraire!

Écrit par : Dominique Degoumois | 03/03/2017

Elle continue à se moquer de son peuple en lui faisant payer son incompétence sur l'immigration:

La Tunisie réussie son coup de chantage sur Merkel: 275 millions € en contrepartie de la récupération des djihadistes

Mar 05, 20176
La Tunisie réussie son coup de chantage sur Merkel: 275 millions € en contrepartie de la récupération des djihadistes

La Turquie de Recep Tayyip Erdogan avait déjà fait le coup à l’Europe, menaçant de libérer les réfugiés parqués chez lui si nous n’acceptions pas de payer 3 milliards d’euros d’ici à la fin de 2018.

La Tunisie, qui est située aussi au porte de l’Europe, obtient une entente similaire mais avec Berlin en contrepartie du renvoi de ses ressortissants.

L’Allemagne a mis la main à la poche et accordera une aide de 275 millions d’euros au gouvernement tunisien en contrepartie d’un accord pour le renvoi des djihadistes tunisiens sur le territoire allemand.

Cette décision a été annoncée à l’issue de l’entretien de la chancelière allemande Angela Merkel, en visite en Tunisie le 3 mars 2017, avec le président Béji Caid Essebsi (en photo.) C’est la première visite d’Angela Merkel en Tunisie depuis douze ans qu’elle occupe son poste de chancelière.

Alors que la question migratoire est devenue brûlante en Allemagne à quelques mois des élections fédérales de l’automne, la chancelière allemande veut endiguer les flux des djihadistes maghrébins qui arrivent avec les migrants illégaux.

La Tunisie qui est responsable d’exportation massive de combattants à l’étranger était jusque-là négligée dans l’agenda politique de Berlin. Mais l’attaque au « camion bélier » du 19 décembre 2016 contre le marché de Noël de Berlin (12 morts) a poussé Mme Merkel à trouver cet accord puisque l’islamiste tunisien auteur de l’attentat de Berlin, avait été débouté du droit d’asile mais son expulsion n’avait pu être obtenue à temps, les autorités consulaires tunisiennes ayant tardé à l’identifier comme ressortissant tunisien.

Mme Merkel, qui cherche à marquer des points pour gagner son électorat, était venue à Tunis avec la ferme intention d’arracher un accord rendant plus facile et rapide ce type d’expulsion. Environ 1 500 djihadistes tunisiens sont considérés comme dangereux en Allemagne.

La chancelière a souligné la disposition de son pays à aider la Tunisie pour relever les défis économiques.

Mme Merkel a été accompagnée d’une délégation de haut niveau composée, notamment, du ministre de la Coopération économique et du Développement et du Secrétaire d’État au ministère de l’Économie et de l’Énergie, en plus des chefs d’entreprises allemandes.

D’abord une enveloppe de 250 millions d’euros sera offerte et servira à promouvoir le développement local et la création d’un pôle destiné à renforcer les compétences des jeunes.

Durant le forum économique tuniso-allemand organisé par l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), en collaboration avec la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce, Mme Merkel a annoncé l’ouverture, à venir, d’un bureau de formation des jeunes tunisiens au chômage.

Un bureau allemand d’orientation et d’accompagnement sera ouvert au centre-ville de Tunis. A cet effet l’Allemagne a décidé d’allouer un budget spécial de 15 millions d’euros pour ce projet.

En 2017, l’Allemagne qui assure la présidence du G20 (les 7 et 8 juillet 2017 à Hambourg) accordera des aides supplémentaires à Tunis.

La Tunisie, seul rescapé des printemps arabe, avait exercé un vif chantage diplomatique pour obtenir cette aide de l’Allemagne, qui devient le second sponsor de ce pays sinistré économiquement.

Tunis s’engage de sa part à identifier dans « les trente jours » ses ressortissants en situation irrégulière et à délivrer en une semaine les documents de voyage nécessaires à leur rapatriement.

Des fonctionnaires du ministère tunisien de l’Intérieur seront dépêchés à cet effet en Allemagne et accueillis au sein des postes consulaires tunisiens afin de faciliter et accélérer ces procédures.

« Ceux qui ne sont pas habilités à bénéficier de la protection de l’Allemagne devront quitter le pays, si possible pacifiquement et au besoin par la force », a déclaré Mme Merkel devant le Parlement tunisien.
Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

http://www.europe-israel.org/2017/03/la-tunisie-reussie-son-coup-de-chantage-sur-merkel-275-millions-e-en-contrepartie-de-la-recuperation-des-djihadistes/

Écrit par : Patoucha | 06/03/2017

275 million..... une poussière à côté du trésor trouve chez Ben Ali dont on ne sait ce qu'il est devenu,..... Décidément quelles poires ces dirigeants occidentaux et quelle mémoire déficiente!

Écrit par : Patoucha | 07/03/2017

Lire "trouvé "

Écrit par : Patoucha | 07/03/2017

La Turquie insulte l'Allemagne, chez elle, en l'accusant de déni de démocratie. C'est l'hôpital qui se fou de la charité et ce n'est que le début. L'Europe ne réagit pas tellement elle est déjà soumise. Pas étonnant que la Hongrie s'organise toute seule. Et en Suisse y a encore des élus qui veulent nous faire entrer dans ce foutoir. Dépeindre l'extrême droite comme le diable c'est plus facile que de remettre Erdogan à sa place.

Écrit par : norbert maendly | 08/03/2017

Décidément cette gauche de tous les horizons agit comme le nazisme des années trente:

Pas d'argent pour Israël boycott
Le Conseil national exige du Conseil fédéral de plus de retenue. La gauche voulait continuer à permettre de soutenir les organisations racistes et antisémites du Bundesrat.

«Pas nécessaire». Le conseiller fédéral Didier Burkhalter (FDP) a lutté en vain contre l'incursion de Solothurners Christian Imark (SVP). Image: Keystone

Dominik Feusi Berne 03.09.2017

Porter avec des références à cet objet dans ou enregistrer les erreurs pour nous.

Le Conseil national a approuvé une motion de SVP National Christian Imark de Schwarzbubenland qui veut forcer le Conseil fédéral de renoncer au financement des organisations opérant le racisme, l'antisémitisme et l'incitation.

Contexte sont des paiements douteux à des organisations palestiniennes au Moyen-Orient par le ministère des Affaires étrangères (DFAE) Le conseiller fédéral Didier Burkhalter (FDP) qui appellent à la violence et le déplacement des Juifs et la destruction de l'Etat d'Israël (la BaZ) rapporté. La décision a été clairement faite avec 111 à 78 voix. l'incursion par le SVP, FDP et Burkhalter une petite majorité de CVP a été soutenue. SP, Verts et Verts libéraux - y compris leurs députés nord-ouest de la Suisse - a voulu permettre au Conseil fédéral continue d'appuyer les organisations racistes et antisémites avec l'argent des impôts. La préoccupation va maintenant au Sénat.

"Du sang sur nos mains"

Christian Imark a souligné avant le vote qu'il ne prendrait pas position dans le vieux de plusieurs décennies de conflit au Moyen-Orient. Toutefois, la Suisse doit examiner très soigneusement avec qui ils travaillent dans la région. Les organismes de soutien EDA, "appelant au boycott et de sanctions contre Israël et l'exploitation, l'incitation anti-israélienne, la guerre juridique et Antizionismus- et le racisme campagnes fonctionnent, appellent à la destruction d'Israël ou certains ont même des liens directs avec des organisations terroristes." Le ministère des Affaires étrangères ont ces allégations ne peuvent pas être invalidés. La Suisse avait comme un pays neutre a une responsabilité particulière. "Si notre pays fonctionne unilatéralement la politique étrangère, nous ne pourrons jamais créer la paix, mais nous enflammer au contraire continué le conflit jusqu'à ce que le sang est aussi dans nos propres mains."

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter n'a pas répondu aux allégations spécifiques. Suisse ne travaille pas avec les organisations qui promeuvent la haine et le racisme ou pour un boycott d'Israël et de ses habitants appelant. Il a rappelé le travail du site de réfugiés des Nations Unies à elle, mais n'a pas fonctionné dans le mouvement, et l'importance de ses travaux.

La branche suisse du mouvement de boycott BDS, dont le fondateur rejette l'existence d'Israël a ouvertement condamné la décision. Les trois politiciens actifs uniques qui professent boycotts contre Israël, Bâle Heidi Mueck sont (Basta!) Et Berne Margret Kiener Nellen et Genève Carlo Sommaruga (les deux SP). (Basler Zeitung)

Créé: 03/09/2017, 07:33
http://bazonline.ch/basel/stadt/kein-geld-fuer-israelboykott/story/31051943

Écrit par : Patoucha | 10/03/2017

Une mise au point sur les bénéficiaires sur le même article:

La générosité de la Suisse pour les organisations antisémites de Ramallah
8 mars 2017

Un article paru dans le journal suisse Basler Zeitung indique que, depuis 2013, le gouvernement suisse a transféré près de 700 mille dollars à une organisation des droits de l’homme qui est en fait une organisation de façade destinée à dissimuler les activités antisémites d’autres organisations

Le rapport indique qu’une partie des 60 millions de dollars que le gouvernement de l’État investit dans des projets au Moyen-Orient finance également des initiatives appelant à la destruction d’Israël et au meurtre de Juifs. « La Suisse finance par différentes manières des organisations en Israël et dans l’Autorité Palestinienne qui ont appelé à la destruction d’Israël et la mort des Juifs », a écrit Dominik Feusi, le rédacteur en chef du journal.

Selon le rapport, depuis 2013, le gouvernement suisse a versé près de 700 mille dollars à une organisation des droits de l’homme à Ramallah qui opère en tant qu’organisation de façade, afin d’éviter des critiques des pays occidentaux. L’organisation est financée par la Suisse, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède, dans le but de dissimuler le travail antisémite d’autres organisations non gouvernementales. Une autre organisation soutenue par le gouvernement suisse est le Centre Badil pour le Statut de Résidence Palestinienne et les Droits des Réfugiés, qui soutiennent un boycott contre Israël, ce qui contredit le soutien de la Suisse à une solution de deux États.

D’autres organisations mentionnées dans le rapport en tant que bénéficiaires de fonds suisses sont le Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme, qui appelle régulièrement à l’arrestation de politiciens israéliens et établi une comparaison entre ce qui se déroule en Israël et l’apartheid, et Al-Haq, un centre d’aide juridique basé à Ramallah pour la promotion d’initiatives juridiques contre Israël.

http://coolamnews.com/la-generosite-de-la-suisse-pour-les-organisations-antisemites-de-ramallah/

Écrit par : Patoucha | 10/03/2017

Lire: Une mise au point des bénéficiaires sur.....

Écrit par : Patoucha | 10/03/2017

Les commentaires sont fermés.