27/10/2017

Les vaudois c'est : cloches des vaches et copinage.

Certains vaudois influents réussissent à faire enlever les cloches des vaches alors que d'autres doivent supporter 24h sur 24 le bruit d'une usine électrique construite à moins de 10 mètres de leurs habitations.

Les service de Mme de Quattro ont autorisé la construction d'une visse d'Archimède capable de produire 50 kwh au sein même d'une zone habitée.

Les promoteurs vendent leur courant à la SEFA trois fois plus cher que le prix du marché et non contents de ce juteux contrat déversent l'eau de leur installation contre le mur de la maison des voisins. Aucune mesures de protection n'a été prise pour éviter l'érosion de la berge  qui met en péril l'édifice.

L Etat a accordé à ces messieurs le droit d'utiliser la quasi totalité du débit de l'Aubone privant ainsi la possibilité de toute autre forme d'exploitation du cours d'eau.

L'étude d'impact réalisée par l'Etat mentionne que l'installation n'est visible que des propriétaires de l'usine "on croit rêver" ces messieurs habitent à Coinsins, l'un d'entre eux en est le syndic alors que l'autre est un ancien directeur de la CVE, ceci explique peut être cela.  En réalité les "vrais" voisins sont aux premières loges et non seulement voient l'installation mais doivent  en supporter le bruit incessant. Imaginez une machine à laver géante que ne s'arrête jamais.

Le projet impliquais une passe à poisson et un échelle à castors qui ne sont toujours pas réalisées alors que la machine tourne depuis plusieurs mois. Ou sont passé les "amis de la nature" si prompt à la faire respecter.

L' Etat se défile devant les réclamations des habitants du quartier des Moulins à Bière qui doivent vivre avec des nuisances qui mettent en péril leur santé et leur patrimoine.

Une fois de plus la preuve est faite qu'en Suisse si on a le bras long "tout" est possible, même de faire enlever les cloches des vaches ou de faire supporter par d'autre le bruit de ses jouets.

 

 

Commentaires

Ce serait possible de faire enlever les cloches des vaches dans mon canton ? Vous rêvez, Maendly. Autant dire qu'il est permis de prendre l'autoroute à contre-sens.
S'ils se battent, les opposants à cette vis finiront par gagner et nous, citoyens vaudois, payerons les dommages-intérêts...

Écrit par : Géo | 27/10/2017

Oh la vache!

Écrit par : Patoucha | 29/10/2017

Les commentaires sont fermés.