31/03/2018

Un Colonel pour rien.

Le Colonel Beltrame par son geste s'est offert comme monnaie d'échange. Ce gendarme n'était pas suicidaire mais il a agit sans mesurer la détermination du djihadiste à qui il a offert un trophée bien plus important que celui que représentait la femme otage qui dans son esprit d islamiste n'avait aucune valeur. Cette faute professionnelle n'enlève rien à son courage mais ne sert pas la cause de ceux qui livrent au quotidien le combat contre l'islamisme. Macron en fin politique a récupéré l’événement pour se mettre en valeur et laisser croire aux français qu'on peut lutter contre l’idéologie totalitaire en se sacrifiant. L'islamisme, qu'il soit radical ou non, l'un n'étant que l'antichambre de l'autre progresse dans l’hexagone et mobilise toujours d'avantage de forces qui ne sont plus disponibles pour les missions régaliennes. Vouloir combattre l'islamisme par des moyens juridiques est un leur. C'est une guerre qui est déclarée à la France et c'est bien d'une occupation qu'il s'agit. Si Macron est vraiment le chef des armées qu'il prétend être, alors il est temps pour lui d'en apporter la preuve.

 

Commentaires

Son geste est bien sûr admirable, le contraire du geste de celui qui l'a tuer! Mais dans les banlieues tous pensent le contraire! sur youtube (la conférence d'amar lasfar)! Là plus de doute sur leur projet colonialiste!

Écrit par : Dominique Degoumois | 01/04/2018

OUI la dignité n'est que d'un seul côté!

Écrit par : Dominique Degoumois | 01/04/2018

Les commentaires sont fermés.