27/06/2018

Le conseil fédéral se couche devant la burka

Le conseil fédéral propose de punir ceux qui forcent d autres personnes a porter une burka qui peut croire que les femmes obligées de les porter oseront dénoncer leurs oppresseurs. Ce conseil fédéral me fait honte il se couche devant les revendications d une religion incompatible avec nos lois laïques égalitaires et anticommunautaires. C est le début de la fin de la suisse telle que nos ailleux l on voulue et qui nous a tant apporte en matière de cohésion et de respect de l autre par la discrétion dans le comportement. Y a t il encore descppliticiens capable de dire non à des comportements n'étant en péril nos valeurs ?

19:58 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

25/06/2018

Erdogan une chance pour l'Europe

En effet la Turquie vient de passer d'un régime parlementaire à un régime totalitaire.

Les médias timorés n'osent plus appeler un chat un chat et parlent de "régime hyperprésidentiel"

Ils ont inventé un nouveau terme pour ne pas offensé le sultan.

Cette élection est le révélateur s'il en fallait encore un que la Turquie n'est de loin pas prête à être compatible avec une Europe démocratique et laïque. La France est peut être le pays le plus compatible avec cette Turquie, elle dont le peuple n'est que très injustement représenté dans ses parlement et son gouvernement.

Le danger n'est pas éloigné pour autant car le chantage aux migrants reste d'actualité et le Grand Turc ne va pas manquer de le faire savoir aux européens qui 'ont toujours pas compris qui mène le bal.

20:49 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Dubochet tombe dans le piège médiatique.

Notre prix Nobel de physique répondant aux question d'un journaliste de la RTS s'est fendu d'un commentaire sur la migration.

Ce brave homme mérite surement le prix qui lui a été attribué, je ne suis d'ailleurs pas compétant pour en juger, mes connaissances scientifiques étant assez limitées, mais lors-qu il s’agit de migration, le savant s'avance un peu à mon avis.

Il nous affirme que la migration est inéluctable et qu'il faut laisser venir chez nous tous ceux qui le souhaites, que cela améliorera les connaissances de chacun et permettra de vivre en harmonie.

Je me demande alors pourquoi il n'a pas mener ses travaux à Alger,  Addis-Abeba, ou Tombouctou  par exemple ou dans certaines contrées ou la religion impose que la terre est plate et que les femmes sont des créatures inférieures.

Qu els moyens ses pays aurait pu mettre à la disposition du savant pour lui permettre de mener à bien ses études ?

Parce que si on accueille tous les migrants qui le souhaitent le budget de la recherche va en prendre un coup ça c'est sûr et pas besoin d'avoir fait l'EPUL pour le savoir.

Brasser, brasser, il en restera toujours quelque chose ... Quand à moi je préfère ne pas trop brasser et me contenter de ce que je connais, en matière d'immigration.

 

18:20 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |