12/03/2017

La binationalité c'est le risque de trahir.

S'il fallait un exemple tangible de ce que la binationalité peut engendre comme problème c'est fait. Imaginons que l'Europe entre en conflit ouvert avec un pays d’où sont originaires les communautés installées en Europe et dont les membres se comptent par millions. Qu'elle serait l’attitude de ses communautés face à la politique souveraine de leur pays d'accueil ? Ce que vivent plusieurs pays européens dans leurs relations avec la Turquie nous le laisse présager. Cessons de croire à une intégration qui ne demande  aux nouveaux venus de choisir quel pays ils veulent aimer et servir.

La binationalité c'est le risque de voir certains pays à forte immigration se déchirer irrémédiablement.

 

 

03/03/2017

Merkel: Fin de la lune de miel !

La chancelière me fait penser à ses allemandes sur l'âge qui vont chercher leur bonheur en des lieux ou les rêves deviennent réalité moyennant quelque concessions.

L'économie allemande pour assouvir ses besoins en main d'oeuvre s'est rendue dépendante d'une migration qui ne se contente plus de remplir les services qu'on attendait d'elle mais qui veut fixer les conditions de l'union matrimoniale.

Le réveil est amer pour la Dame au grand cœur qui croyait pouvoir garder le contrôle. Dans sa propre maison on vient lui dire ce qu'elle doit faire. La patronne fait semblant de ne pas comprendre ce que lui demande le Caïd de plus en plus exigeant, prétextant que ce n'est pas elle qui ne veut plus elle cherche des excuses mais personne n'est dupe.

Voilà ce que c'est que de perdre la tête. La raison devrait toujours présider aux décisions des chefs d'Etats, le cœur étant réservé aux amants en l’occurrence éconduits.

Le meilleur des amants sera toujours plus attaché à sa mère qu'a sa conquête, surtout si elle ont le même âge.

02/03/2017

L'Hypocrisie au pouvoir en Europe.

Le parlement européen lève l'immunité diplomatique de Marine Le Pen. Quest ce qui a bien pu provoquer cette décision trois ans après les faits reprochés à La Présidente du FN qui comme par hasard est en campagne présidentielle ?

On lui reproche d'avoir utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer l'ignominie d'une décapitation par DAESCH.  A cause de cela elle risque jusqu'à trois ans de prison et 75000 euros d’amande. L'auteur du crime odieux  risque lui de devoir suivre une thérapie qui lui permettrait d'être réinséré à la société britannique, tout ceci payé par les contribuables. 

Montrer la réalité des horreurs commises coûte plus cher que de les commettre. Voilà ce qu'est devenu notre société dite évoluée.

Si l'Europe fait payer une amende à tous ceux qui diffusent des horreurs sur le net elle va sans doute pouvoir redresser les finances de la Grèce et Cie. La liberté aura enfin un prix sonnant et trébuchant grâce à la dictature bruxelloise.